Google+ Followers

jeudi 5 mars 2015

Ce blog est pour moi...

...Pas pour être lue.

Mon problème de procrastination n'est pas quelque chose dont je suis fière, loin de là. J'ai essayé toute sorte de méthodes, listes de tâches, tâches de routine, etc.

Mais je me suis rendue compte que j'étais entièrement incapable de suivre une routine pour TOUJOURS. Elle tombe à l'eau dès que je tombe dans une de mes humeurs "ça ne me tente pas".

En y pensant bien, j'ai réalisé que je n'avais pas d'habitudes assez bien ancrées pour qu'elles restent présentent malgré mon humeur.

D'où ce blog.

J'ai vraiment envie de m'instaurer des habitudes, qui resteront en place lors de mes moments un peu moins productifs, pour que la maison reste "acceptable" en tout temps.

Je me rends déjà compte du coup de pied que me donne le fait d'écrire "Je n'ai rien fait ce matin" dans mon rapport de mi-journée.

Bien sûr, cela implique une totale honnêteté, et aussi de réaliser qu'il y aura des jours où j'écrirai que je n'ai rien fait de la journée, mais qu'il faut que je continu à l'écrire à tous les jours, pour analyse ultérieure et pour me démontrer ma propre procrastination.

Je réalise que cela pourrait devenir monotone pour d'éventuels lecteurs, mais encore une fois, ce blog existe pour me construire de bonnes habitudes.

Bon, maintenant que tout a été dit de ce côté, j'ai un aveu à faire.

Quand je dis que j'ai aspiré les bouches d'aération et le long des murs dans toute la maison...

Ma maison comporte deux trous noirs.

Deux pièces, deux GRANDES pièces, où les choses vont mourir. Et où je ne met pas les pieds pour faire du ménage.

Trou noir numéro 1: Le sous-sol / débarras.

Notre sous-sol est divisé en deux pièces, une éclairée, peinturée et habitée, que nous utilisons comme bureau.

Et une autre, sombre, noire et non-finie, faisant office de grenier, débarras, salle d'exercice, atelier pour mon père et endroit rêvé pour garder des tas de choses inutiles. L'endroit est IMMENSE, mais tellement rempli de "cossins" qu'essayer d'y faire une activité quelconque est impossible.

Elle me fait peur.

Et le trou noir numéro 2 : Le garage.

Notre garage n'a JAMAIS été assez vide pour stationner UNE voiture. Trop de choses et pas assez de place. La souffleuse, la tondeuse, les vélos, les pneus, les vis, les boîte à outils, les pots de jardinage, les outils de jardinage, tout est utile... Mais désorganisé et implaçable. À tous les ans, on recommence le rangement à la belle saison, et on fini par ne plus pouvoir marcher en ligne droite à la fin de l'hiver.

Le point en commun de ses deux pièces ?

Elles ne sont pas finies. Et elles sont remplies.

Mon but cet été va être de les vider, purger, nettoyer, et DE LES RENDRE JOLIES. Si ces pièces sont accueillantes, PEUT-ÊTRE qu'on voudra accueillir des gens dedans et PEUT-ÊTRE que ça pourra nous motiver à les garder en ordre.

Beau projet, et on verra. Première étape: finir tôt le ménage de printemps !